05 Jul 2017

Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Artistes photographes
Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Antoinette Fouque (Page Antoinette Fouque : Lemonde.fr) imagine le mot "féminologie", puisqu'elle nourrit une vraie aversion pour les "-isme" qui réfèrent à une idéologie. Naturellement, l'auteure a participé à divers livres collectifs tels que "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Génération MLF 1968-2008". La lutte d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations de l'activisme sans concessions, elle défend la place de mère.

Antoinette Fouque, une militante de tous les combats

Antoinette Fouque s’est engagée dans toutes les grandes causes féministes. Elle s’engage aux côtés d'Aung San Suu Kyi face à la dictature en Birmanie. La militante intervient aux Nations Unies mais aussi sur toute la planète pour prendre la défense de la cause des femmes. Selon Antoinette Fouque l'épouse du soldat inconnu est plus inconnue que lui. C'est ce qu'elle clame durant une manifestation du Mouvement de libération des femmes sous l'Arc de Triomphe.

Antoinette Fouque est députée au parlement de Strasbourg de 1994 à 1999, après s'être présentée avec le MRG. L'AFD se bat pour empêcher la poussée des extrémismes de tous bords. Il faut savoir que de nos jours, les droits des femmes se trouvent encore menacés. La notion d'égalité est au coeur du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie.

Enseignement et psychanalyse : lesengagements d'Antoinette Fouque

Dès le début de la décennie 1970, Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité de la femme aux côtés de Luce Irigaray, philosophe féministe. La jeune femme a travaillé dans l'enseignement après avoir décroché son diplôme Lettres. Son directeur de thèse est le sémiologue Roland Barthes. Antoinette Fouque décroche un DEA. A cette époque, elle fréquente Monique Wittig, romancière féministe.

A son retour des USA, à la fin des années 80, Antoinette Fouque crée l'Alliance des femmes pour la démocratie. Le Mouvement de libération des femmes a vu son nom déposé pour esquiver toute récupération par les partis politiques. Au début des années 80, la grande militante part pour les Etats-Unis et se met en retrait du MLF. Le mouvement est à ce moment victime de querelles intestines et a de moins en moins d'adhérentes. Le droit des femmes fut la grande lutte de la vie d'Antoinette Fouque.

Les ouvrages dont les auteurs sont des femmes sont présentés dans sa première librairie dans le sixième arrondissement de Paris. Au tout début des années 1970, cette femme de lettres fonde sa société d'édition, appeléeLes Editions des femmes, et dans la foulée les Librairies des femmes dans les 3 plus grandes villes françaises. Totalisant plus de six cents livres consacrés à la création féminine, la maison d’édition d’Antoinette Fouque permet à de nombreux écrivains de sortir de l'anonymat. Antoinette Fouque voit à quel point les femmes ne tiennent qu'une place mineure dans le secteur de l’édition à force de coudoyer les cercles intellectuels.