05 Jul 2017

Antoinette fouque – « la violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ». | le club de mediapart

Architecture traditionnelle
Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ».  | Le Club de Mediapart

Antoinette Fouque soutient les femmes partout dans le monde

Avec le Mouvement de libération des femmes lors d’une manif sous l’Arc de Triomphe, Antoinette Fouque (mediapart.fr/blog/lobservatoire-de-la-misogynie/290615/antoinette-fouque-la-violence-contre-les-femmes-regne-partout-banale-structurelle) agite une bannière qui dit : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Antoinette Fouque s'engage aux côtés de femmes en luttes dans le monde comme la Birmane Aung San Suu Kyi et la Catalane Eva Forest. Commandeur de la Légion d'honneur, elle meurt en février 2014.

Sa société d'édition donne la possibilité à Antoinette Fouque de promouvoir l'élan créateur des femmes. Cette femme de lettres crée Les Editions des femmes au début de la décennie soixante-dix. Les Librairies des femmes voient le jour au même moment. Totalisant des centaines de livres dédiés à la création féminine, la société d’édition d’Antoinette Fouque permet à de multiples auteurs de se faire connaitre.

Antoinette Fouque, Jacques Lacan et Luce Irigaray

Son directeur de thèse n'est autre que le sémiologue Roland Barthes. Antoinette Fouque obtient un DEA. Elle fréquente Monique Wittig, romancière féministe au cours de cette période. En 1972, elle débat au sujet de la sexualité féminine avec la psychanalyste Luce Irigaray. Parallèlement à l'enseignement, elle se fait critique littéraire pour plusieurs sociétés d’édition et écrit des notes de lecture pour une troisième. Antoinette Fouque a exercé la profession d'enseignante après des études universitaires en Lettres.

Antoinette Fouque crée l'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie au moment du bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme, en 1989. Plus que jamais active, l'AFD fondée par la militante appuye la gauche, relais du combat pour les droits des femmes. La vice-présidence de la commission des droits de la femme revient à Antoinette Fouque au parlement européen.

Antoinette Fouque, de la cité phocéenne à la capitale

Antoinette Fouque va conserver toute son existence un enracinement politique marqué à gauche de ses années passées dans un quartier ouvrier. Son père est un militant syndicaliste. Antoinette Fouque étudie dans un premier temps dans les Bouches-du-Rhône avant de rejoindre la capitale. Elle est encore à l'université lorsqu'elle se marie avec René Fouque.

Antoinette Fouque, la créatrice de la féminologie

En 2013, elle est à l'initiative du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel rend hommage aux femmes qui ont fait avancé le monde depuis quarante siècles. Au fil de trois essais sortis entre la fin des années 80 et le début des années 2010, Antoinette Fouque décrit la féminologie. Evidemment, l'auteure a participé à plusieurs ouvrages collectifs comme "Portraits choisis" ou "Mémoire de femme 1974-2004". Antoinette Fouque se démarque de la philosophe Simone de Beauvoir et ce que cette dernière avance dans "Le deuxième sexe".